Quelles différences entre agent commercial, commissionnaire et courtier?

Après mes pérégrinations pour le code APE pour être un intermédiaire de commerce, je vois qu’il y’a des différences entre agent commercial, commissionnaire et courtier. Visiblement c’est la même chose, cela apporte des services de mises en relation pour les clients ?

1 « J'aime »

Bonsoir @Luc alors oui fondamentalement ils ont la même importance pour l’entreprise afin de vendre leurs services ou produits par leur entremise. Mais quelles différences entre agent commercial, commissionnaire et courtier, elles sont nombreuses au final d’un point de vue :

  • Juridique ;
  • Rémunération ;
  • Responsabilités ;
  • Secteur d’activités.

Un agent commercial, d’où votre NAF que vous cherchiez précédemment, rejoint les autres activités des commissionnaires et des courtiers. La différence entre les 3 sont :

  • Agent commercial, mandataire pour négocier et conclure des contrats pour l’entreprise, le mandant ;
  • Commissionnaire, intermédiaire qui vend en son nom propre, sans faire connaitre l’identité de l’entreprise, le commettant ;
  • Courtier, intermédiaire qui ne prend aucun engagement si ce n’est de mettre en relation les acheteurs et vendeurs.

Les 3 profils peuvent vendre toutes sortes de biens et de services, sauf le courtier dont certaines activités sont réglementées, comme l’assurance, la bourse, l’immobilier, les spiritueux. Ce qui les diffère c’est leurs responsabilités et la nature des actes commerciaux qu’ils effectuent.

L’agent commercial n’est pas un salarié et il est régi par le droit civil car il est responsable de la bonne exécution de son mandat. Alors que le commissionnaire lui est comme un sous-traitant et il est responsable de la transaction par rapport à son commetant. Le courtier lui n’intervient pas pour conclure les contrats, il met juste les parties en relation mais sera régi tout de même par le droit commercial.

Sans rentrer dans le détail de la rémunération qui sont tous les 3 au forfait ou en fonction de la valeur de la vente effectuée. L’avantage est donné à l’agent commercial qui peut demander une indemnité compensatrice en cas de rupture de son contrat de mandat. Alors choisissez bien :wink:

3 « J'aime »

super @jmrolland merci beaucoup, je vais donc continuer sur mon statut agent commercial. L’idée de demander une indemnité compensatrice de fin de mission est intéressante. Tiens d’ailleurs faut que je vois les entreprises et me faire un comparatif des statuts juridiques pour une entreprise…